PDF

Tour 1991,  9 - 15 juillet

étapedistance (km)dénivellation (m)
Zürich - Oberalp - Versam1902530
Versam - Albula - Fuorn - Sta. Maria1302540
Sta. Maria - Fuorn - Güglia - Churwalden1402630
Churwalden - St. Luzisteig - Wienacht100360
Wienacht - Wasserfluh - Hulftegg - Zürich1101360
total6709420

carte

stages
précédent
suivant

Étape 1 (9 juillet 1991): Zürich - Oberalp - Versam

profil1

J'avais décidé de partir tôt de Zurich ce mardi matin. J'avais tout préparé le soir précédent. Y compris un bidon de boisson isotonique. Je l'avais mis au frigo pour la nuit. Mais voilà, il y est resté toute la semaine: je ne me suis rendu compte que je l'avais oublié à la sortie de la ville, en montant vers Waldegg. Il n'était alors guère plus de 6 heures. J'ai continué en direction du Türlersee puis vers Sihlbrugg et en direction du lac d'Ägeri. À Oberägeri, j'ai finalement trouvé un atelier ouvert où j'ai enfin pu acheter un nouveau bidon.
J'ai atteint le Lac des 4 Cantons à Brunnen. Il était 9 heures et je me suis arrêté un instant. Bien que Brunnen signifie fontaine en allemand, j'ai dû bien la chercher pour pouvoir refaire le plein. Le périple continuait par la célèbre Axenstrasse, en partie creusée dans les falaises du lac. Que ce serait beau, s'il n'y avait pas autant de trafic, surtout de camions! En quittant le lac, on arrive à Altdorf. La route est encore pratiquement plate, mais elle commence imperceptiblement à monter. Depuis Amsteg, cela devient plus sérieux.
Le bourg de Wassen est bien connu pour son église. Pas vraiment pour elle- même, mais plutôt parce qu'on peut la voir trois fois en passant avec le train (à cause des virages en tunnel par lesquels la voie gagne en altitude). En arrivant là, j'ai dû constater que mon vélo était fatigué: il grinçait à chaque coup de pédale. Heureusement, ce n'était qu'un écrou qui devait être retendu. Il faut dire ici que, pour ce tour, j'avais un Olmo Grand Prix vieux de 6 ans. Pas une mauvaise machine (cadre Columbus, dérailleur Campagnolo), mais vraiment dans le bas de gamme des grandes marques.
Depuis Göschenen, la route s'insinue dans l'étroit passage des Schöllenen. Avec les montagnes tout autour, la pollution du trafic reste prisonnière. Ça pue. Au moins, à ce niveau-là, le trafic lourd est dans le tunnel du Gottard. En sortant des Schöllenen, on apperçoit le bourg d'Andermatt dans la large vallée d'Urseren. Je m'y suis arrêté pour manger un morceau et boire un peu. Le ciel commençait à se couvrir quand je me suis remis en selle en direction de l'Oberalp. Les quelques gouttes de pluie tombées pendant la montée étaient juste raffraîchissantes. Il y a aussi un train à crémaillère qui passe par ce col. Il est bien connu des touristes car il fait partie du célèbre Glacier Express.
J'arrivai sans problème au col. A un stand de souvenirs, je décidai d'acheter un autocollant. Du genre de ceux qu'on colle sur sa voiture quand on est fier d'être arrivé jusqu'au col. Mais juste un peu trop grand pour le vélo. Alors à quoi bon? Juste un souvenir. Et le début d'une collection qui augmente chaque été.
En descendant vers Disentis, j'ai pu observer le ballet d'un hélicoptère occupé au débardage du bois. Tout un versant de la vallée avait en effet été rasé par la tempête "Viviane". Plus loin, j'ai de nouveau eu de la pluie. Les pieds mouillés, c'est pas drôle. La pluie a cessé quand je suis arrivé à Ilanz, mais la route recommençait à monter. Dans les temps préhistoriques, en fin de la glaciation, il y a eu là un immense effondrement qui a bouché la vallée. Le Rhin a fini par se frayer un chemin à travers les millards de mètres cubes de rochers et aujourd'hui le chemin de fer suit le même tracé. Mais la route principale fait un détour en montant sur le côté gauche de la vallée. En vélo, il est mieux de faire le détour par la droite car il y a moins de trafic.
J'étais bien fatigué en arrivant finalement à Versam, un joli village dominant la vallée du Rhin. J'ai trouvé un bon petit hôtel, construit avec beaucoup de bois. Le personnel était très sympathique et... ce n'était vraiment pas cher. Juste ce qu'il me fallait.

 distance (km)altitude (m)dénivellation (m)
Zürich0410 
Waldegg6590180
Sellenbüren9540 
Tüfenbach21670130
Sihlbrugg28530 
Edlibach36750220
Neuägeri37680 
Sattel50790110
Brunnen62430 
Tellskapelle7151080
Flüelen75440 
Amsteg9452080
Wassen104920400
Andermatt1151450530
Oberalppass1262040590
Disentis1471140 
Ilanz178700 
Versam190910210
total190 2530

précédent
suivant

Étape 2 (10 juillet 1991): Versam - Albula - Fuorn - Sta. Maria

profil2

Une année plus tôt, j'avais eu un accident de vélo. J'avais volé par dessus la voiture d'un chauffard qui ne m'avait pas laissé la priorité à un croisement. Deux ligaments et un menisque du genou gauche avaient été déchirés. J'avais donc un peu peur d'encore en souffrir. Mais c'est mon genou droit qui me faisait terriblement mal lorsque je me suis mis en route pour cette seconde étape. J'ai vite compris que cela venait de mes nouvelles pédales Look. Je les avais depuis quelques mois mais ne les avais encore utilisées que pour de plus petits tours d'un jour. Heureusement, il suffisait de régler mieux l'angle de la chaussure droite. Après cela, mon genou faisait encore mal, mais de moins en moins.
Cette étape réservait quelques points de vue à couper le souffle. Par exemple en descendant de Versam, où un pont étroit et très haut traverse la Rabusia. Les gorges de l'Albula entre Thusis et Tiefencastel sont aussi vertigineuses. Malheureusement, la route passe par plusieurs longs tunnels. Sur un vélo de course sans éclairage, il ne fait pas bon d'y entendre le rugissement d'un camion arrivant derrière soi.
Depuis Filisur, la route monte vers le col de l'Albula. Il faut grimper 1500 m, mais le paysage est magnifique et, ici, le trafic n'est pas trop important (plus de camions). J'aime vraiment ce col. D'ailleurs, le train à voie étroite offre ici aussi un spectacle superbe, surtout entre Bergün et Preda, dans les nombreux virages qui précèdent l'entrée du tunnel. De l'autre côté de l'Albula s'ouvre la haute vallée de l'Engadine. C'est aussi un paysage admirable. Mais, en vélo, la route toute droite le long de la vallée n'est pas des plus intéressantes. Un nouveau défi m'attendait quand j'arrivai à Zernez: le prochain col. En allemand, il s'appelle Ofen, en romanche Fuorn. Tous deux signifient "fourneau".
Ma carte routière n'était pas très précise. Après avoir escaladé une bonne partie du col, j'ai eu la mauvaise surprise de me retrouver dans une descente. Ce n'était vraiment pas drôle, puisque je devrais refaire chaque mètre d'altitude que je perdais. De Punt la Drossa, il y a un tunnel qui part en direction de Livigno en Italie. De là, la route du Fuorn remonte et traverse le Parc National Suisse. Je dois reconnaître que j'étais bien fatigué; j'ai dû m'arrêter en route pour boire quelque chose à la terrasse d'un restaurant.
Après la mauvaise surprise de l'Ofen, la descente vers Sta. Maria (Val Müstair) était un grand plaisir. Je savais que des amis, Brigitte et Peter, m'attendaient. Ils étaient en vacances et m'avaient dit que je pouvais les retrouver dès 4 heures. Mais leur description de la maison était bien trop imprécise (elles se ressemblent toutes!) et je ne les ai pas trouvés. Vers 5 heures, il sont finalement arrivés en voiture. "Oh, nous ne pensions pas que tu serais capable de faire tout le chemin jusqu'ici. Nous ne t'attendions simplement pas aujourd'hui". A l'évidence, ils ne me connaissaient encore pas bien!

 distance (km)altitude (m)dénivellation (m)
Versam0910 
Bonaduz8660 
Thusis2270040
Tiefencastel35850150
Filisur441030180
Bergün521370340
Albulapass662310940
La Punt751690 
Zuoz79172030
Zernez951470 
Ova Spin1031890420
Punt la Drossa1071710 
Pass dal Fuorn1162150440
Sta Maria1301380 
total130 2540

précédent
suivant

Étape 3 (12 juillet 1991): Sta. Maria - Fuorn - Güglia - Churwalden

profil3

Entre les étapes 2 et 3, il y avait un jour de repos. Avec mes amis, nous avons fait une longue randonnée dans les Alpes, au sud de Sta. Maria (Piz Umbrail). En souvenir de cette journée, j'avais de beaux coups de soleil en repartant en vélo de Sta. Maria.
Comparé à l'autre côté, le Fuorn était cette fois-ci beaucoup plus facile. En remontant ensuite l'Engadine, j'avais un peu de vent contraire. J'ai traversé St. Moritz vers midi. Je n'ai pas apprécié cette célèbre station touristique: comme une ville transplantée à la montagne. Peu après être sorti des embarras du trafic de St. Moritz, je suis arrivé à Silvaplana et ai attaqué la montée vers le Julier. De ce côté-là, il ne représente pas une grande difficulté. La descente de l'autre côté est d'abord raide, mais tire ensuite en longueur. J'ai dû me battre contre un vent de face dans toute la descente. Le Julier est plus ou moins parallèle à l'Albula. Mais il n'est de loin pas aussi joli et le trafic y est trop important, avec aussi des camions.
C'est à Tiefencastel que j'ai croisé la route de l'étape précédente et depuis là je suis monté en direction de Lenzerheide et Valbella. Les lacets étaient exposés au soleil de l'après-midi. J'ai commencé à avoir soif et j'ai dû adapter mon rythme à la fatigue qui commençait à s'accumuler. Même si cela me donnait plus le temps d'admirer le magnifique paysage, il fallait bientôt s'arrêter. J'ai finalement trouvé une chambre d'hôtel à Churwalden, dans la descente de Valbella à Coire.

 distance (km)altitude (m)dénivellation (m)
Sta Maria01380 
Pass dal Fuorn142150770
Punt la Drossa231710 
Ova Spin271980270
Zernez351470 
Zuoz511720250
La Punt551690 
St. Moritz711820130
St. Moritz-Bad731770 
Silvaplana77182050
Pass dal Güglia842280460
Bivio931770 
Tiefencastel120850 
Valbella1351550700
Churwalden1401200 
total140 2630

précédent
suivant

Étape 4 (13 juillet 1991): Churwalden - St. Luzisteig - Wienacht

profil4

La quatrième étape n'était vraiment pas la plus intéressante. Après une rapide descente sur Coire (Chur en allemand), j'ai grosso modo suivi le Rhin. Le parcours était donc assez plat, à l'exception de la colline de St. Lutzisteig juste avant d'entrer au Liechtenstein. La principauté est le seul pays étranger où je suis passé lors de ce tour 1991. Comme il y a une union douanière entre la Suisse et le Liechtenstein, il n'y a pas de contrôle à la frontière.
C'est toujours désagréable d'avoir vidé son bidon et d'avoir soif, surtout en roulant le long d'une rivière ou d'un lac. J'ai finalement dû m'écarter de la route le long du Rhin pour aller chercher une fontaine dans un des villages.
L'étape n'était pas longue et je suis monté vers Wienacht-Tobel au début de l'après-midi. Là, j'ai retrouvé mes amis Eva et Markus, qui habitaient dans un des magnifiques chalets de ce hameau au cachet intact. J'avais fait leur connaissance lors de mon post-doc aux Etats-Unis (à l'ISU, Ames, Iowa). C'était un plaisir de les retrouver. Et il avaient à boire pour moi, pauvre cycliste assoifé! Ayant encore assez de temps, nous sommes allés nous baigner dans le lac de Constance.

 distance (km)altitude (m)dénivellation (m)
Churwalden01200 
Chur9600 
Landquart24530 
Maienfeld29520 
St. Luzisteig32710190
Balzers38470 
Vaduz4548010
Haag53450 
Oberriet70420 
Widnau86420 
St. Margrethen92410 
Thal97410 
Wienacht100570160
total100 360

précédent

Étape 5 (15 juillet 1991): Wienacht - Wasserfluh - Hulftegg - Zürich

profil5

Wienacht est dans le canton d'Appenzell. Et Appenzell est renommé pour son fromage (personnellement, j'en mets aussi un peu dans la fondue). Le dimanche, il pleuvait. Nous sommes donc allés visiter le musée rural et la fromagerie de démonstration de Stein. C'était vraiment une bonne manière de passer le second jour sans vélo de ce tour.
Les routes étaient encore humides et il y avait un peu de brouillard lorsque j'ai quitté Wienacht-Tobel le lundi matin. Mais les prévisions étaient favorables. Et exactes. Rouler dans ce paysage de collines, très vert et aux formes douces, était vraiment agréable. Les routes que j'ai empruntées n'avaient que peu de trafic. Cela n'a changé qu'en approchant de Zurich, où j'habitais à l'époque (je travaillais à l'EPFZ).
C'était la première fois que je faisais un tour en vélo comme celui-ci. Comme j'ai beaucoup aimé, j'ai décidé que ce ne serait pas le dernier.

 distance (km)altitude (m)dénivellation (m)
Wienacht0570 
Grub4850280
Heiden6800 
Kaien9970170
Wald11960 
Bruggmüli14800 
Trogen16900100
Speicher1893030
Gmünder Tobel25690 
Stein27800110
Hundwil29750 
Waldstatt32850100
Brunnadern41680 
Wasserfluh45840160
Lichtensteig47640 
Bütschwil52620 
Hulftegg63950330
Bauma72640 
Bäretswil7671070
Gossau86440 
Zürich11045010
total110 1360


PS / 4.12.1996