PDF

Tour 2010,  20 - 22 août

étapedistance (km)dénivellation (m)
Erstfeld - Susten - Grimsel - Oberwald1053350
Oberwald - Brig - Moosalp - Sierre - Saxon1571660
Saxon - Pas du Lein - Orsières - Champex - Martigny651990
total3277000

stages
précédent
suivant
carte   photos

Étape 1 (20 août 2010): Erstfeld - Susten - Grimsel - Oberwald

profil1

À cause de sérieux problèmes de dos (une grosse hernie discale), je ne voulais pas aller trop loin pour mon tour 2010. Je n'ai pris le départ que dans la seconde moitié d'août, après quelques tours d'essai pendant les vacances... et une assez longue période de temps instable. J'ai d'abord pris le train pour Erstfeld, là où la route vers le Gottard commence à monter. Mais ensuite, en arrivant à Wassen, j'ai abandonné la direction du sud pour commencer à grimper vers le col du Susten. La première partie dans la vallée de Meien était très jolie, mais ensuite la route semblait vouloir monter sans fin. Comme il n'y a presque pas de virages en épingle, la montée est un peu ennuyeuse. J'ai tout de même atteint le col vers midi, environ trois heures après m'être mis en route. Le Susten a un tunnel sommital. Comme je voulais aussi atteindre le vrai col, j'ai d'abord traversé le tunnel puis je suis monté par la petite route y menant. La descente vers Innertkirchen était longue, d'abord assez spectaculaire, puis moins raide, demandant de pédaler un peu contre le vent de face.
Depuis Innertkirchen, je suis monté en direction du col du Grimsel. L'ascension était aussi longue, mais j'avais le temps et il n'y avait pas de souci à se faire. Le temps était en grande partie couvert et la température agréable. Je suis arrivé au col vers les 4 heures. J'ai pris des photos du versant bernois avec ses lacs artificiels et du versant valaisan avec ses virages à couper le souffle, aussi bien sur la route du Grimsel que, plus loin, celle de la Furka. Toutes deux se rejoignent à Gletsch, où la descente me conduisait donc. De là, j'ai continué vers la vallée jusqu'à Oberwald, où je me suis arrêté pour la nuit.

 distance (km)altitude (m)dénivellation (m)
Erstfeld0470 
Silenen553060
Amsteg6520 
Wassen18920400
Sustenpass (Tunnel)3622201300
Sustenpass37226040
Gadmen531200 
Innertkirchen65620 
Guttannen741060440
Räterichsboden851770710
Grimselpass922170400
Gletsch981760 
Oberwald1051370 
total105 3350

précédent
suivant
carte   photos

Étape 2 (21 août 2010): Oberwald - Brig - Moosalp - Sierre - Saxon

profil2

Il avait plu le soir précédent, mais le temps de ce deuxième jour était conforme aux prévisions: ensoleillé. Il ne m'a pas fallu longtemps sur la route pour remarquer que c'était samedi puisqu'il y avait beaucoup de trafic touristique (et pratiquement aucune possibilité de l'éviter par de plus petites routes). À part cela, la descente de la vallée de Conches vers Brigue était jolie. Comme escompté, le vent de la vallée n'était pas encore levé. De Brigue à Viège, j'ai suivi l'itinéraire cycliste. Est-ce vraiment étonnant? Quand il s'agissait d'obliquer à gauche vers Viège, aucun signal ne l'indiquait. Pas de quoi améliorer ma piètre opinion des signalisations pour vélo. Mais au moins j'avais une bonne carte.
De Viège, je suis entré dans la vallée du même nom pour la suivre jusqu'à Stalden, où elle se sépare en une branche pour Zermatt et une pour Saas Fee. Il y avait un trafic fou. Incroyable, tous ces touristes qui se comportent comme des moutons et se déplacent en troupeau tous vers le même point. Je n'ai pas été surpris de voir le comportement douteux d'un chauffeur de car hollandais, mais un peu plus de me rendre compte qu'un de ses collègue d'un pays alpin ne faisait pas mieux... Passons. J'étais vraiment heureux de laisser ce cirque derrière moi quand j'ai attaqué la montée vers Törbel. C'était beaucoup plus calme et je pouvais enfin admirer le paysage. Entre temps, il faisait assez chaud et la route montait bien, pour ne devenir moins raide que dans la dernière partie avant le col de Moosalp. De là, la descente était aussi assez raide et le revêtement pas très bon. Je devais souvent me lever de selle pour amortir les chocs et ménager mon pauvre dos. Plus bas, entre Eicholl et Tourtemagne, c'était une belle descente. Mais ensuite j'étais de retour dans la vallée du Rhône et maintenant il fallait aller contre le vent (sec). Ce n'était pas très drôle, mais, en buvant assez, je me débrouillais bien. Après Sion, par contre, le vent est devenu féroce et il fallait pédaler fort pour garder un 25 au compteur. J'ai finalement atteint Saxon et y ai trouver une chambre dans une sorte de môtel.

 distance (km)altitude (m)dénivellation (m)
Oberwald01370 
Ulrichen51350 
Münster9139040
Matte (Münster)101330 
Gräiche (Reckingen)11135020
Fürgangen221190 
Wirbelti (Fiesch)251020 
Deischbach (Lax)27106040
Naters41670 
Visp53650 
Gietji (Stalden)5970050
Moosalp7720501350
Unterbäch921150 
Eicholl93124090
Turtmann103630 
Agarn106620 
Gampinen10763010
Susten108620 
Pfynwald10963010
Pfyn112560 
Bois-de-Finges11458020
Sierre118540 
Granges127500 
Bramois13351010
Sion136490 
Les Epeneys (Riddes)150470 
Riddes15149020
Les Iles (Saxon)157460 
total157 1660

précédent
carte   photos

Étape 3 (22 août 2010): Saxon - Pas du Lein - Orsières - Champex - Martigny

profil3

Je suis parti tôt de Saxon, simplement parce qu'il n'y avait pas de déjeuner au môtel. Après quelques kilomètres à revenir en arrière dans la vallée du Rhône, je suis monté en direction du Pas du Lein. L'air était frais et la petite route traçait ses virages entre des vergers d'abricotiers. (Les abricots ayant déjà été récoltés, il n'y avait pas la tentation d'en prendre au passage.) Aux vergers ont succédé forêts, pâturages et quelques chalets. Le dernier tronçon avant le col n'était pas goudronné mais assez bien pour un vélo de course. Au col, il y avait un troupeau de vaches d'Hérens, ces petites vaches noires sélectionnées plus pour le combat que pour le lait. Ce qui n'est peut-être pas une mauvaise idée, maintenant qu'il y a de nouveau des loups dans cette région des Alpes.
Après le Col du Lein, j'ai suivi la crête sur un bon chemin de gravier pour rapidement atteindre un deuxième col, le Col du Tronc. Ensuite, vers le troisième, le Col des Planches, la route était bientôt de nouveau asphaltée, ce n'était pas loin et en descente. J'avais donc trois cols pour le prix d'un. Du Col des Planches, j'ai pris la descente raide vers Sembrancher et rejoint la route du Grand-St-Bernard. Mais dès Orsières j'ai pris une autre direction en obliquant vers Champex. Je suis monté à un bon rythme. La température aussi, sur cette pente bien exposée. Il était environ 11 heures et demie quand je suis arrivé au lac de Champex. Comme c'était dimanche, il y avait beaucoup de monde. Je ne me suis pas arrêté longtemps avant de continuer jusqu'au col puis dans la longue descente vers Les Valettes. La première partie était bonne, mais ensuite ça devenait étroit, bosselé et avec plus de voitures. Pour finir, j'ai rejoint la grande route et suis descendu jusqu'à Martigny. J'ai donc terminé mon tour au même endroit que l'année précédente. Ce tour avait été le plus court depuis 20 ans que je fais ce genre d'exercice, mais j'étais déjà content qu'il ait été possible de la faire, et pratiquement sans avoir mal au dos.

 distance (km)altitude (m)dénivellation (m)
Les Iles (Saxon)0460 
Saxon347010
Sapinhaut8940470
Pas du Lein171660720
Col du Tronc191610 
Col des Planches211410 
Vens251110 
Sembrancher30710 
Orsières36900190
Som-la-Proz3897070
Lac de Champex451470500
Col de Champex47150030
Les Valettes58630 
La Croix62500 
Martigny65470 
total65 1990


PS / 27.8.2010